S’ASSIRE : Les Québécois ont conservé dans leur langage des mots de vieux français qui ont disparu ou presque en France. Par exemple :
« s’assire » (au lieu de s’assoir), « bardasser » (brasser) ou « pogner » (prendre, attraper).